top of page

Micropigmentation des sourcils -Microshading

Dernière mise à jour : 10 avr.

Micropigmentation des sourcils :


Il s'agit d'un maquillage semi permanent.

À l’aide d’un stylet et d’une aiguille à usage unique, on introduit des pigments organiques "point par point"

A la différence du microshading classique, nous réalisons la prestation manuellement pour un résultat sur-mesure, selon vos goûts.

Le but est de créer une ombre diffuse dans l’épiderme et l’illusion d’une ligne de sourcils parfaite.


  • Microshading:


Le microshading fait partie des méthodes modernes de make-up. Il s’agit d’une technique de tatouage semi-permanent des sourcils. Méthode ancestrale asiatique, celui-ci a été très plébiscité aux Etats-Unis avant d’être prisé en Europe. Son principe consiste à procéder « point par point » pour injecter les pigments dans la surface de l’épiderme. L’objectif est de créer un effet d’ombrage naturel similaire à celui d’un crayon à sourcils.

Cette technique est parfaite pour redessiner la ligne des sourcils, leur donner un aspect plus fourni tout en augmentant leur intensité. Pour ce faire, le sourcil va être rempli en lui donnant une impression d’épaisseur. Le résultat obtenu n’est pas de la 6D, mais plutôt une 3D. Ainsi, le pointillisme va procurer un effet dégradé mettant en valeur la ligne de sourcils comme un coup de crayon. Toutefois, si l’effet de ce dernier a tendance à se dissiper rapidement, celui des pigments dure pendant un certain temps.


  • Dermopigmentation dit la Micropigmentation des sourcils:


Technique s’inspirant du tatouage artistique, la dermopigmentation vise à apporter une modification de couleur d’une zone de peau à des fins esthétiques ou correctrices. Telle un tatouage semi-permanent, elle est notamment utilisée pour corriger ou embellir les sourcils. S’effectuant à l’aide de micro-aiguilles, la dermopigmentation consiste en l’implantation de pigments sous la couche superficielle de la peau.


La dermopigmentation est souvent utilisée pour sublimer les sourcils. Elle peut corriger les asymétries, redessiner les sourcils et donner l’illusion de sourcils suffisamment fournis pour ceux qui possèdent des sourcils trop épilés.


 

Quelles sont les vraies différences entre le Microshading et la dermopigmentation ?


  • Le microshading donne plus d’intensité aux sourcils. Les pigments sont insérés à l’aide d’un stylo métallique, sous forme de minuscules points. La technique consiste à redessiner la ligne tout en comblant les manques avec un traçage donnant des contours plus fondus. Le résultat sera alors un effet poudré : effet ombrage quasisimilaire à un tracé de crayon à sourcils. C’est le meilleur choix pour les personnes désirant se maquiller les yeux tous les jours. 

  • La dermopigmentation quant à elle, s’effectue à l’aide d’un appareil ressemblant à un gros stylo, un dermographe. Ce dernier a été spécialement conçu pour cette technique et est mieux adapté pour les sourcils. Le résultat sera lors plus précis pour un effet plus naturel, notamment grâce aux micro-aiguilles. Les pigments sont injectés dans la peau du sourcil créant un effet d’ombrage de sorte à donner du relief aux sourcils.


Micropigmentation des sourcils
Micropigmentation des sourcils

Les points communs :


Le microshading et la dermopigmentation sont deux techniques manuelles du maquillage permanent des sourcils. La pigmentatioon effectuée vise à harmoniser, corriger ou embellir la ligne des sourcils.


Laquelle est la plus douloureuse ?


Le microshading est une des techniques douces de maquillage semi-permanent. L’application de l’aiguille n’entraîne donc pas de douleur intense, car celle-ci ne pénètre pas en profondeur. La douleur ressentie ressemble plus à la sensation de se faire épiler.

La dermopigmentation n’est pas très douloureuse non plus. L’intensité peut toutefois varier d’une personne à l’autre. Il s’agit plutôt d’une sensation désagréable que douloureuse. Pendant la séance, il est possible de ressentir un petit picotement, mais la douleur est moins intense que lors d’un véritable tatouage.


 

Faut-il faire des retouches après la première séance de Micropigmentation ?

Oui. Il est nécéssaire de faire une première retouche 1 mois après la première séance car environ 70% du pigment disparaît. Aussi, nous profitons ensemble de faire un point sur le résultat final.

Pour conserver l’effet ensuite, prévoir une retouche 1 à 2 fois par an.








Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page